compisser


compisser

compisser [ kɔ̃pise ] v. tr. <conjug. : 1>
XIVe; de com- et pisser
Vx ou plais. Pisser sur, arroser d'urine. « Un aérolithe que tous les chiens du pays viennent flairer et compisser » (Claudel).

compisser verbe transitif Littéraire. Arroser de son urine (style burlesque).

⇒COMPISSER, verbe trans.
Vulg. Souiller de son urine :
1. Je ne sortirais de la maison et laisserais l'ennemi conchier et compisser les parquets et les murs; peut-être sa propre puanteur finirait-elle par le tuer.
LARBAUD, A. O. Barnabooth, 1913, p. 144.
P. métaph. Compisser d'outrages :
2. ... quelle joie pour ce Péladan prétendu sar de pouvoir dire ou même écrire que Léon Bloy, le plus vil des hommes, comme chacun sait, après l'avoir compissé d'outrages pendant des années, a fini par lui demander bassement l'aumône.
BLOY, Journal, 1899, p. 294.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. compisseur, subst. masc. Celui qui compisse. En ces temps de décrets-lois, si nous étions civilisés, plutôt que de poursuivre le berger ou le citadin qui font l'amour dans les bois, la justice devrait atteindre sévèrement le compisseur de murailles, et tous les accroupis aux lieux où souffle l'esprit (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 169).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. 1174-77 (Renart, éd. Martin, II, 1122), réputé ,,vieux`` ds FUR. 1690, qualifié de ,,bas et trivial`` ds BESCH. 1845. Composé de l'élément préf. com- et de pisser. Fréq. abs. littér. :14. Bbg. MAT. Louis-Philippe 1951, p. 284.

compisser [kɔ̃pise] v. tr.
ÉTYM. V. 1174; de com-, et pisser.
Vx ou plais. Arroser d'urine; pisser sur… (→ Conchier, cit. 1).
1 Devant l'hôtel de Gap l'unique curiosité du pays, à ce que je suppose, une énorme pierre, pourquoi pas un aérolithe que tous les chiens du pays viennent flairer et compisser.
Claudel, Journal, août 1930.
2 J'avais donc la fâcheuse habitude, ayant compissé ma culotte, ou l'ayant conchiée, ce qui m'arrivait assez régulièrement au début de la matinée, vers dix heures dix heures et demie, de vouloir absolument continuer et achever ma journée, comme si de rien n'était.
S. Beckett, Nouvelles, p. 20.
Fig. Humilier de manière avilissante. Conchier.
3 Qu'ils soient conchiés et qu'ils renaissent de leur emmerdement ! Qu'ils soient compissés et qu'ils renaissent de leur humiliation !
R. Queneau, le Chiendent, Folio, p. 408.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • compisser — Compisser, Commeiere, Permeiere. C est plus que pisser, et comme si on disoit pisser par tout, et tout soüiller de pissat. Chiens compissans les voyes et buissons, sont dits ceux qui en tous lieux s arrestent pour pisser …   Thresor de la langue françoyse

  • compisser — (kon pi sé) v. a. Arroser d urine. •   Tu m as tout compissé, pisseuse abominable, SCARR. D. Japhet, IV, 12.    Vieux et burlesque. HISTORIQUE    XIVe s. •   Il fait à l un la moe, l autre compissera ; Et si est nice et ors, ne say qu on en fera …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • conchier — [ kɔ̃ʃje ] v. tr. <conjug. : 7> • XIIe; lat. concacare ♦ Vulg. et littér. Souiller d excréments. ● conchier verbe transitif (latin concacare) Littéraire. Souiller avec des excrément ; salir. ⇒CONCHIER, verbe trans. Vulgaire A. Souiller d… …   Encyclopédie Universelle

  • pisser — [ pise ] v. <conjug. : 1> • fin XIIe; v. de formation expressive, lat. pop. °pissiare ♦ Fam. 1 ♦ V. intr. Uriner (cf. Faire pipi). Avoir envie de pisser. Gosse qui pisse au lit (⇒ énurésie) . Pisser contre un mur. Chien qui pisse contre un… …   Encyclopédie Universelle

  • arroser — [ aroze ] v. tr. <conjug. : 1> • 1155; bas lat. arrorare; de ad et lat. class. rorare, de ros, roris « rosée » 1 ♦ Humecter ou plus souvent mouiller en versant un liquide, de l eau sur. Arroser une terre, des plantes, les fleurs. ⇒… …   Encyclopédie Universelle

  • indigne — [ ɛ̃diɲ ] adj. • fin XIIe; lat. indignus I ♦ INDIGNE DE. 1 ♦ Qui n est pas digne de (qqch.), qui ne mérite pas. Elle est indigne de notre confiance. Il s est rendu indigne d un tel poste. ⇒ démériter, se disqualifier. ♢ Dr. Être indigne de… …   Encyclopédie Universelle

  • indigné — indigne [ ɛ̃diɲ ] adj. • fin XIIe; lat. indignus I ♦ INDIGNE DE. 1 ♦ Qui n est pas digne de (qqch.), qui ne mérite pas. Elle est indigne de notre confiance. Il s est rendu indigne d un tel poste. ⇒ démériter, se disqualifier. ♢ Dr. Être indigne… …   Encyclopédie Universelle

  • articuler — (ar ti ku lé) v. a. 1°   En termes d anatomie, joindre des articulations. Articuler un squelette, en joindre les os suivant leurs rapports articulaires. 2°   En termes de peinture et de sculpture, exprimer les jointures des os, le passage d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ondinisme — (n.m.) Pratique sexuelle qui implique un rapport à l urine. On appelle cette pratique également douche dorée ou encore golden shower . Le sujet qui urine arrose le ou les partenaires sur une ou plusieurs parties du corps, pouvant même solliciter… …   Dictionnaire de Sexologie

  • escompissar — escoumpissa compisser; souiller d urine …   Diccionari Personau e Evolutiu